Spinoza
- II

ils s'éloignent d'une juste appréciation de la vertu ceux qui attendent de Dieu de suprêmes récompenses, aussi bien pour leurs vertus et leurs actions les plus hautes que pour leur totale servitude, comme si la vertu et le service de Dieu n'étaient pas la félicité même et la suprême liberté.

« Précédent vertu dieu agir Suivant »