Adam Smith
- Deuxième Partie, Section 1, Introduction

On a déjà observé que le sentiment ou l'affection du cœur dont procède toute action, et d'où il résulte qu'elle est vertueuse ou vicieuse, peut être considéré sous deux aspects et sous deux rapports différents : d'abord relativement à la cause ou à l'objet qui l'excite, et secondement, relativement à la fin qu'il se donne, ou à l'effet qu'il tend à produire

« Précédent sens cause vertu agir Suivant »