Kierkegaard
- II,1,2,1

Le secret de la communication consiste justement à rendre l'autre libre et c'est justement pour cela qu'il ne doit se communiquer directement et que cela est même sacrilège.

Kierkegaard distingue deux types de communication : directe (c'est-à-dire de la pensée objective) et indirecte (de la pensée subjective). La communication directe est immédiate, habituelle, consensuelle, alors que la communication indirecte est médiate, dissensuelle, et secrète. Son secret consiste à mettre autrui face à sa vérité, et requiert le plus grand des arts, comme Socrate et ses discours pour Kierkegaard. On peut aussi penser à Héraclite à propos d'Apollon : "il ne dit ni ne cache mais indique". La philosophie s'incarne selon Kierkegaard, mais ne se pense pas abstraitement.
« Précédent connaissance éducation vérité liberté Suivant »